La réalité du stress

Publié le par Hélène

Nous ressentons tous du stress, celui-ci est bien réel, tout aussi réel sont ses effets sur la santé et le comportement de l'individu.
Nous savons tous le reconnaitre même si, souvent, on le confond ou celui ci est mélé à d'autres sentiments ou un malaise plus général. Il serait plus juste de dire que ce sont nos réactions et notre regard sur une situation percue comme stressante, qui nous cause du stress, telle chose va en causer pour vous, ce ne seront pas les mêmes pour votre voisin. Mais pour le reconnaitre, il y a trois élèments clés: l'absence ou la quasi-absence de controle, l'imprévisibilité, la nouveauté et un ego menacé (par exemple quand on remet en cause nos capacités).
Il ne faut pas oublier que nous sommes programmés par des millénaires tout a fait autre, il en va de même dans des situations stressantes et c'est pour cela qu'un stress chronique est nocif pour notre santé physique et mentale.
Explications : en situation de stress, la première réaction est une décharge d'adrénaline, qui a pour but de mobiliser nos muscles et nos forces (pour chasser le mammouth ou fuir!!!), si la situation se prolonge, une autre hormone, le cortisol, est libérée pour liberer de l'énergie principalement. Mais voilà, nous ne pouvons pas tout le temps agir et pas de facon physique! (il serait mal vu je pense de prendre la fuite du bureau ou de prendre en chasse le collègue, le patron ou le conjoint...non non non) et là, problème, cette énergie n'est pas utilisée, cette tension va et doit! etre inhibée tant bien que mal. 
Tous etant lié, ces hormones du stress ou ce dysfonctionnement hormonal au cours d'un stress chronique, va avoir bien des effets: augmentation de la pression artérielle, maladies cardiaque, perturbation des taux de cholesterol, diabète (je passe les explications techniques...), jusqu'a épuisement de l'organisme, etat dépressif et un effet considérable sur le poids et notre état nutrionnel. Le cortisol transmet un message de soif et de faim, va perturber les signaux de rassasiement (pour reparer le supposé effort) et va faire en sorte que notre organisme se mette sur le mode réserve donc augmenter notre masse grasse, ce au niveau abdominal pour une utilisation rapide. Nos réserves de magnésium, de vitamines du groupe B et d'hormones calmantes telle la sérotonine sont également épuisées.
Vous le voyez, les conséquences ne sont pas à négliger...plusieurs signes peuvent vous alerter: insomnies, agitation, apathie, troubles digestifs, hypersensibilité.
Alors comment y faire face?
Agir, quand cela est possible, résoudre le problème pour ensuite se défouler sur ce que vous voulez
Quand l'action n'est pas possible (et c'est le plus souvent le cas), changer de regard vis a vis de la situation, explorer toutes les solutions, allez au bout de tout les aboutissements possibles, s'y préparer et voir qu'on peut survivre même au pire.
Soulager la tension par un moyen de détente, de défoulement...sports, jeux, relaxation (dont le yoga dont je vois les effets très positifs sur ceux qui le pratique), parler! la nature, les animaux...

Au niveau nutrition, faites le plein de magnésium, l'anti-stress par exellence ( sources par ordre d'importance: noix et associés, legumes secs, céréales complètes, le chocolat, fruits de mers et certaines eaux minérales), de vitamines B ( céréales, viande, poisson et oeufs, laitages, légumes), et de serotonine en consommant de préférence les viandes, poisson, oeufs le matin et le midi, et les céréales et féculents le soir.

Pour terminer un lien interressant où vous pourrez vous tester, trouver des astuces et des moyens de lutter :
www.acsm-ca.qc.ca/stress/

Publié dans Psy et TCA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article