Oui mais...c'était le week end!

Publié le par helene

Pour les personnes qui font attention a leur poids, le week end peut s'avérer...problèmatique. Invitations, apéros, repas du dimanche en famille, auquel s'ajoute parfois une grande quantité d'alcool...aie! que faire? c'est grave docteur?
Là, vous entendait parler d'écarts, on vous dit qu'il va falloir compenser, certains disent ne pas manger avant et après, voir les deux, ou au contraire manger juste avant pour ne pas avoir faim (le coup du fromage blanc vous connaissez?), faire du sport avant/après, prendre ceci et pas celà, calculer...etc etc...
Décourageant? je vous comprend! d'autant plus que vous vous dites que ca va annuler tout vos efforts et qu'il va falloir en faire encore plus! ou devenir une experte en nutrition pour arriver à gerer...
Et bien comme souvent, c'est une question de bon sens. En gros (non ce n'est pas un mauvais jeu de mots, pfff), qu'est ce qui se passe? vous etes dans un contexte d'invitation, ce qui est en soi bien sympathique puisque des gens, a priori que vous appreciez, vous ont invités, ou c'est vous qui avez invités et là vous aurez droit a toute leur gratitude et compréhension pour ce que vous allez accomplir. Bon, forcement il y a de la nourriture, forcement on va manger plus que d'habitude et trop. Trop? oui surement trop par rapport a votre besoin journalier...mais ce n'est qu'une journée...alors est ce bien grave? et bien ca depent...de comportement de la personne, celles qui vont manger le plus sont généralement celles qui surveillent leur ligne...pourquoi? effet de la restriction cognitive.
Mais comment devrait-on faire alors?
Avant : rien, mangez normalement, ne vous imposez pas une restriction surnaturelle, faites normalement du sport (la clé! le bon rythme etant de 2 à 3 fois par sem, 45mn au moins de type endurance, je le repeterais jamais assez). Pendant: mangez! de tout, selon votre envie, passez au plat suivant quand celui-ci ne vous procure plus de plaisir, ne vous resservez pas si vous n'avez vraiment plus faim...,ne vous jetez pas sur les plats en pensant je suis au regime, j'ai souffert (on vous croit) et je vais re-souffrir donc il faut en profiter pour faire le plein! non! enfin oui profitez en mais pas en vous rendant malade! il y aura plein d'autres invitations non? et en personne sage que vous etes, vous ne faites pas de régime non? est-ce si agreable de manger quand on a pas faim? jusqu'a s'en rendre nauséeux et culpabiliser ensuite? (on l'a tous fait ca rassurez vous) Mangeriez vous autant si ces repas ne vous stressez pas et si vous ne vous restreignez pas la semaine? Attention il y a une nuance dans le fait de picorer et gouter les plats pour faire plaisir à vos hôtes parce que c'est délicat de refuser bien sur, mais bien de vous servir/resservir de généreuses parts dans un élan passionné et vengeur!
Et après: faire fonctionner notre systeme de régulation qui va faire que vous n'aurez pas faim au repas suivant/matin suivant, là il convient d'attendre d'avoir vraiment faim, oubliez l'heure, et demandez-vous de quoi vous avez envie, surveiller votre rassasiement qui devrait arriver plus tot que prévu, ne vous forcez pas a faire un repas équilibré et complet "parce que c'est comme ca". De toute facon,  votre organisme qui doit évacuer plein de déchets suite à la digestion et à l'alcool et aura son stock d'énergie plein, n'aura envie que d'aliments les plus simples et digestes. Ne craigniez rien, vous ne tomberez pas en carences pour un jour ou deux, l'équilibre se mesure en semaines et en mois, pas en jours. Enfin, buvez beaucoup (pour éliminer tout ces déchets et éviter la déshydratation due à la prise d'alcool), attendez d'avoir fini la digestion pour faire une activité physique, soit le lendemain minimum.

Sur ce, je vous souhaite un lundi et un début de semaine...(l'esprit) léger!

Publié dans Le poids

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article